Sérieux ou comique, spirituel ou scientifique, sentimental ou politique, sportif ou cinématographique, gentil... ou peut-être pas... Un blogue comme moi, quoi!

vendredi 18 mars 2011

À vous avec qui je souhaite avancer

Bonjour!

Je reçois toutes sortes de commentaires suite aux articles que j'ai écrits sur la prière au conseil municipal de Saguenay et la bataille juridique que mène le maire Tremblay. C'est rendu qu'on me voit "presque" comme un ennemi du Christ et de son Église... Soit... Vous avez le droit de me critiquer. Je vous soumets tout de même quelques questions à vous poser. Je vous suggère d'y répondre avant votre prochaine critique.

1- Êtes-vous sûr que le maire Tremblay est un martyre de la foi chrétienne ou bien s'il n'est pas plutôt un habile politicien qui a trouvé un bon filon pour se faire du capital politique contre ses adversaires? Je repose ma question autrement: vous qui l'encouragez, êtes-vous sûr d'encourager un frère chrétien brimé dans ses droits ou bien si vous ne faites pas tout simplement le jeu d'un politicien populiste? Sur quoi basez-vous votre réponse? Êtes-vous au courant de la façon qu'a le maire de gérer sa ville et de travailler avec les autres conseillers et conseillères? Êtes-vous sûr de ne pas être entré malgré vous et un peu naïvement dans une "gueguerre" politique?

2- Si le maire Tremblay était un témoin de Jéhovah,  encourageriez-vous encore la prière au conseil municipal de Saguenay?

3- La religion montante dans le monde est l'Islam. Vous encouragerez la prière au conseil municipal jusqu'à quelle date? Jusqu'à ce que les musulmans soient majoritaires au Québec et que là vous voudrez qu'on enlève la prière parce qu'elle ne serait plus chrétienne? Ou voulez-vous laisser vos petits-enfants s'empêtrer dans ce débat à votre place car vous serez morts à cette date? (Cela dit, je n'ai rien contre les musulmans modérés avec qui j'ai plus d'affinités que les fanatiques catholiques...)

4- C'est beau d'entrer dans un débat qui est loin de soi, c'est plus engageant quand on est proche: irez-vous à la prochaine réunion du conseil municipal de votre patelin pour exiger que vos élus prient avant leurs réunions? Si non, pourquoi?

5- Si la foi chrétienne et sa transmission sont si importantes pour vous, donnerez-vous votre nom la semaine prochaine pour vous engager dans un service ou l'autre de votre communauté paroissiale, notamment dans l'éducation de la foi des jeunes et des adultes?

6- Le Christ ne s'est jamais imposé à quiconque. Sur quelles bases bibliques et chrétiennes vous appuyez-vous pour exiger que des élus non-croyants prient?

7- Nous ne sommes plus en temps de chrétienté, que vous le vouliez ou non. Ce temps est révolu. Ne pensez-vous donc pas qu'il serait temps de travailler main dans la main avec nos concitoyens croyants et non-croyants pour bâtir un Québec qui aura des valeurs solides et communes à tous et toutes, valeurs tirées en très grande partie de notre profond héritage catholique? Valeurs qui perdureront au-delà de notre majorité catholique présente...

Marchons unis, non pas parce que nous penserons tous la même chose, mais parce que nous nous aimerons. Là est la clé: nous aimer dans nos différences. Là les portes s'ouvriront. Je suis le premier à éprouver de la difficulté à le faire. Je le reconnais. Ensuite nous nous entendrons sur une base commune. En attendant et comme premier pas, prions pour nos élus, pour leurs décisions et leurs conséquences, et prions pour nous et notre communion.

Bonne réflexion et union de prière!


Aucun commentaire:

Publier un commentaire